Esthétique naturelle : BMW présente Gina
  • images
  • 3:21
  • images
  • 14 Comments.

Esthétique naturelle : BMW présente Gina

Les entrailles de la BMW Gina

Le constructeur Bavarois BMW présente un concept-car où l’étude de leur réflexion porte sur le revêtement de la carrosserie ; l’approche du designer Chris Bangle est surprenante : la voiture est dotée d’une véritable peau, donc souple et suit parfaitement les lignes de la structure.

La BMW Gina est un prototype au cahier des charges hors du commun : permettre au conducteur de modifier lui même la structure de sa voiture, et la rendre morpho-adaptable aux desiderata du conducteur.  Ainsi en rendant mobiles certaines parties de la structure aluminium, il est possible ainsi de modifier l’aspect et l’aérodynamique de l’auto sans appendices disgracieux. Tout se fait sous cutanée.

Les feux arrières sont recouverts en permanence et ne font leur office que par transparence tandis que les optiques avant peuvent être totalement masquées lorsqu’elles ne sont pas utilisées. La ligne de Gina est alors d’un seul tenant et aucun élément ne parasite plus le coup de crayon originel.

Feux arrière de la BMW Gina

Elle a pris un châssis de Z8 sur lequel est greffé un V8 4.4 maison et a été doté d’une structure en aluminium animée par de multiples systèmes hydrauliques. Ces derniers permettent de modifier l’aspect de la voiture : l’armature métallique est habillée d’une peau faite d’un mélange de polyuréthane et de lycra, étanche et résistante aux agressions quotidiennes. Le conducteur, via son interface, peut alors choisir de faire varier certains éléments de carrosserie.

gina-right

gina-right-open

Ce matériau extensible, imperméable, résistant au changement de température se tend autour d’un bâti métallique (en aluminium) offrant une ligne qui ne manque pas de relief. Gina est habillée de 4 pièces de tissu. La plus grande recouvre tout l’avant de l’auto jusqu’à la base du pare-brise et jusqu’aux portes. 2 autres éléments recouvrent une partie du latéral et la partie verticale de la poupe alors que le quatrième morceau habille la malle arrière et une partie de l’habitacle.

gina-interior

En plus de ces paupières de phares quasi humaine, les plis à l’ouverture des portes sont surprenant car ils évoquent le vivant. De la même façon, l’ouverture du capot en son centre est troublante et renvoie vers des images médicales, chirurgicales.

[vimeo=http://vimeo.com/6803554 width= »610″]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=kTYiEkQYhWY]